• B.B. King, Live At The Royal Albert Hall 2011

     

    B. B. King (pour Blues Boy), de son vrai nom Riley B. King, né le 16 septembre 1925 à Itta Bena, dans le Mississippi aux États-Unis et mort le 14 mai 2015 à Las Vegas, est un guitariste, compositeur et chanteur de blues américain. Il est considéré comme l'un des meilleurs musiciens de blues. Il est, avec Albert King et Freddie King, un des trois kings de la guitare blues.

     

    B.B. King

     

     

     

     

    B.B. King

    biographie

    Jeunesse

    Fils de métayers, Riley B. King est né le 16 septembre 1925 dans une plantation de coton près d'Itta Bena. Il a quatre ans quand sa mère quitte le garçon élevé par sa grand-mère maternelle, Elnora Farr, à Kilmichael.

    King chante dans le chœur gospel de l'église baptiste Elkhorn de Kilmichael. Il aurait acheté sa première guitare à l'âge de 12 ans, d'autres sources indiquent que Bukka White, cousin de sa mère, guitariste et aveugle, lui a donné sa première guitare. En 1943, King quitte Kilmichael pour travailler en tant que conducteur de tracteur et jouer de la guitare avec le Famous St. John's Quartet à Inverness (Mississippi) dans des églises et des radios locales.

    En 1946, King suit Bukka White à Memphis (Tennessee). King retourne au Mississippi rapidement, où il décide de s'entraîner en vue de prochains séjours. Il retourne à Memphis en 1948 et joue dans l'émission radio de Sonny Boy Williamson sur KWEM Radio (en), où il commence à se faire un public. Il est engagé au Sixteenth Avenue Grill et pour une émission de radio, King's Spot, qui connaît un franc succès.

    Après avoir été deux ans DJ dans une radio de Memphis, il se fait appeler « Beale Street Blues Boy », raccourci en « Blues Boy », puis finalement en « B.B. ». Il y rencontre T-Bone Walker : « Dès que je l'ai entendu, j'ai su qu'il fallait que j'aie [une guitare électrique]. « Il fallait que j'aie », euphémisme de voler ! »

     

    B.B. King

    Apprentissage et influences

    La première influence de BB King a été le gospel, dans lequel il baignait dans sa famille pieuse du sud des États Unis. Il a ensuite entendu Blind Lemon Jefferson, duquel il a appris, à l'oreille, à jouer du blues traditionnel primitif. Il a ensuite découvert T-Bone Walker, qui jouait un blues plus complexe, utilisant des accords classiques du jazz, comme les accords de 9ème de dominante. Il a ensuite appris du guitariste de jazz Charlie Christian, qui jouait dans l'orchestre de Benny Goodman, l'harmonie jazz, et en particulier l'utilisation des accords diminués. Il a finalement découvert Django Reinhardt, dont il a repris les mélodies chromatiques. Il reprend le son du bottleneck de Bukka White, en l'imitant avec les doigts, pour incorporer le bend et surtout son fameux vibrato à son jeu de guitare. Ces cinq musiciens ont été ses idoles toute au long de sa carrière. Il indique en outre avoir étudié des méthodes écrites pour apprendre les gammes et les positions d'accords, choses inconnues des premiers musiciens de blues. Il connait donc très bien le solfège, les gammes et la formation des accords.

     

    ref : Wikipédia

     

    B.B. King

    B.B. KingB.B. King

     

     

    B.B. King,

     

     

     

    B.B. King

    Live At The Royal Albert Hall 2011

     

     

     

     

     

    « Nana Mouskouri, 1964 & 1965 vidéosGilbert Bécaud, 1956 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :