•  

    Isabelle Aubret, née Thérèse Coquerelle le 27 juillet 1938 à Lille (Nord), est une chanteuse française. En 1952, elle fut championne de France de gymnastique.

     

     

    Isabelle AubretBiographie
    Les débuts

    Dès l'adolescence, elle participe à des concours de chant. Elle est repérée par le directeur d’une radio lilloise, monte sur scène pour la première fois. Elle chante dans des ensembles et travaille pendant deux ans comme « chanteuse d'orchestre », pour un orchestre du Havre. Au début des années 1960, elle gagne un concours qui a lieu à l'Olympia, et se fait remarquer par le directeur de la salle, Bruno Coquatrix qui l'aide à obtenir un contrat dans un cabaret de Pigalle, le Fifty-Fifty.

    En 1961, la chanteuse rencontre l'agent artistique Jacques Canetti. Elle enregistre alors son premier 45 tours, deux titres signés Maurice Vidalin (paroles) et Jacques Datin (musique) : Le Gars de n'importe où et Nous les amoureux, titre avec lequel Jean-Claude Pascal remportera le 1er Prix du Concours Eurovision de la chanson pour le Luxembourg, la même année. Elle remporte, quant à elle, le Grand Prix du Festival d'Enghien.

    Isabelle AubretRencontres avec Jacques Brel et Jean Ferrat et la consécration

    Les années 1962 et 1963 sont très importantes pour Isabelle Aubret. En 1962, elle remporte le Grand Prix du Concours Eurovision avec Un premier amour (paroles de Rolland Valade et musique de Claude-Henri Vic). Cette même année elle rencontre Jean Ferrat et fait la première partie de sa tournée. En mars 1963 elle fait la première partie de Jacques Brel à l'Olympia. Brel et Ferrat sont les deux artistes dont Isabelle Aubret était le plus proche, reprenant plusieurs chansons écrites initialement pour Jean Ferrat, notamment Deux enfants au soleil de Claude Delécluse (1961), Un enfant quitte Paris, de Georges Coulonges (1967) puis Tout ce que j'aime, signée Philippe Pauletto (1970). Elle chante également C'est beau la vie, chanson écrite pour elle après son accident de voiture par Michelle Senlis sur une musique de Jean Ferrat. En 1975 l'artiste sort l'album Isabelle Aubret chante Jacques Brel.

    Pressentie par le réalisateur Jacques Demy et le musicien Michel Legrand pour le rôle principal du film Les Parapluies de Cherbourg, Isabelle Aubret est victime d'un accident de voiture et cesse toute activité. Jacques Brel lui offre les droits de la chanson La Fanette. En 1965 l'artiste fait la première partie d'Adamo à l'Olympia. Elle est classée troisième au Concours Eurovision, trois ans plus tard, avec le titre La Source de Guy Bonnet. Puis en mai, l'interprète partage la scène de Bobino avec le Québécois Félix Leclerc mais le spectacle est interrompu en raison des événements de Mai 68. Isabelle Aubret part en tournée en France et à l'étranger dans plus de 70 villes. En 1969, la chanteuse choisit le producteur Gérard Meys, éditeur, patron du label Meys, producteur de Jean Ferrat et de Juliette Gréco. La même année, elle interprète la version française de la chanson Do You Know How Christmas Trees Are Grown? de John Barry pour le film de la série des James Bond Au service secret de sa majesté.

    Isabelle Aubret

     Une artiste internationale

    Au début des années 1970, elle entame une tournée qui la mène au Canada, en Algérie, à Cuba et en Pologne. En France elle est boudée par les médias mais elle revient à Bobino en 1973 et sort un nouvel album, le Soleil est dans une orange, sur lequel se trouve une chanson écrite par Alain Bashung, inconnu à l’époque. En 1976, Isabelle Aubret reçoit la récompense de la meilleure chanteuse au festival Tokyo Musical, au Japon. Les Japonais la plébisciteront à nouveau en 1980, en la sacrant Meilleure chanteuse du monde. Après deux albums, Berceuse pour une femme, en 1977, et Une vie, en 1979, Isabelle Aubret repart en 1981 pour une longue tournée internationale (URSS, Allemagne, Finlande, Japon, Canada, Maroc).

    Fin 1981, pendant la répétition d’un numéro de trapèze volant pour le gala annuel des artistes, elle fait une chute et se brise les jambes. Deux années de rééducation seront nécessaires pour recommencer à travailler. Elle enregistre cependant un 45 tours en 1983, France France, un album en 1984, Le Monde chante, et une chanson qui remporte un certain succès en 1985, 1789, signée Claude Lemesle et Alice Dona.

    Isabelle AubretDe nombreux auteurs

    Dans les années 1980, les médias lui sont plus favorables. Elle reprend ses tournées en 1986 (URSS, Canada, Tunisie) et publie son album Vague à l'homme (1987). Grâce à ce disque, elle reçoit le Grand Prix du Disque et le prix de l'Académie Charles-Cros. Elle est à l'Olympia du 18 au 22 mars avec Allain Leprest en première partie. En 1989, année du Bicentenaire de la Révolution française, Isabelle sort un album intitulé 1989. Elle obtient le prix de la Meilleure interprète lors d'un festival à Berlin. En 1990 elle sort l’album Vivre en flèche et remonte sur la scène de l’Olympia. Elle enregistre des poèmes d’Aragon mis en musique par Léo Ferré et Jean Ferrat et interprète, tout au long des années 1990, les artistes qui lui tiennent à cœur : Jacques Brel, Guy Béart, Francis Cabrel, Serge Gainsbourg, Jean-Jacques Goldman, Nicole Rieu, Henri Salvador, Alain Souchon et Charles Trenet.

    L’interprète reçoit la Légion d'Honneur des mains du Président François Mitterrand en 1992.

    En 2006 sort l'album intitulé 2006. Parmi les auteurs de ses chansons, on retrouve Claude Lemesle, qui lui a écrit Berceuse pour une femme et Aimer, ou encore Marys Santini, qui a signé Sahara Sarabande. Elle fut l'une des têtes d'affiche de la tournée Âge tendre et Têtes de bois saisons 4 et 5. En 2011 elle figure à l'affiche du Palais des Sports de Paris des 18 et 19 mai.

    Isabelle Aubret

     

    Discographie
    Albums

    1966 : Les Chansons françaises
    1967 : Isabelle Aubret (Polydor)
    1968 : La Source
    1969 : Isabelle Aubret (Barclay)
    1969 : Un piano blanc (Disques Meys)
    1970 : C'est beau la vie (Philips)
    1970 : Olivier Olivia, Tout ce que j'aime (Disques Meys)
    1971 : Casa Forte (Disques Meys)
    1973 : Les Classiques de la chanson
    1974 : Isabelle Aubret (Disques Meys)
    1975 : La femme est l'avenir de l'homme
    1975 : Isabelle Aubret chante Jacques Brel
    1976 : Chansonnettes
    1977 : Isabelle Aubret chante Anne Sylvestre
    1977 : Berceuse pour une femme
    1978 : L'Amour Aragon
    1979 : Une vie
    1981 : Liberté
    1984 : Le monde chante
    1986 : 1789 - Beyrouth
    1987 : Vague à l'homme
    1989 : 1989
    1990 : Vivre en flèche
    1990 : Chansonnettes et chansons
    1991 : In love
    1992 : Coups de cœur
    1992 : Isabelle Aubret chante Aragon
    1993 : Isabelle Aubret chante Ferrat
    1993 : C'est le bonheur
    1995 : Isabelle Aubret chante Brel (nouvelle version)
    1997 : Isabelle Aubret chante pour les petits et les grands
    1997 : Changer le monde (titré Des mots au Québec)
    1999 : Parisabelle
    2001 : Le Paradis des musiciens
    2002 : Cosette et Jean Valjean
    2006 : 2006 (La Guitare de Jérémie)
    2011 : Isabelle Aubret chante Ferrat (coffret constitué de trois CD et d'un DVD)
    2012 : L'Arche de Noël

    Isabelle Aubret

     

    Rêverie

     

     

    Ref : Wikipédia

     

     

     

    Partager via Gmail

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique