• Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

    Joaquín Rodrigo, 1er marquis de los Jardines de Aranjuez, né le 22 novembre 1901 à Sagonte (province de Valence) et mort le 6 juillet 1999 à Madrid, est un compositeur espagnol. Il est l'auteur de plusieurs concertos pour guitare, dont le célèbre Concerto d'Aranjuez (1939).

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

     

     

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

    Biographie

    Devenu aveugle à l'âge de trois ans, à la suite d'une diphtérie, Joaquín Rodrigo commence ses études musicales en Espagne avec Francisco Antich, Enrique Goma et Eduardo López-Chávarri (es). Il se rend ensuite à Paris où il suit les cours de Paul Dukas à la Schola Cantorum de 1927 à 1931. Il fréquente alors le milieu musical parisien, rencontre Maurice Ravel et Manuel de Falla et compose le Concierto de Aranjuez pour guitare et orchestre.

    Le 19 janvier 1933, il épouse la pianiste Victoria Kamhi à Valence. Ils auront une fille, Cecilia, qui naîtra en 1941.

    Il revient définitivement en Espagne en 1939 après la guerre civile, où est créé l'année suivante, le 9 novembre 1940, à Barcelone, son fameux concerto en hommage à la ville d'Aranjuez, proche de Madrid en Castille, qui possède un palais dans lequel ont résidé les Bourbons d'Espagne. Désormais célèbre, il ne cessera de composer pour livrer une œuvre variée qui couvre aussi bien la musique de scène, la musique concertante (concertos pour guitare, piano, violon, violoncelle, harpe...), que la musique vocale ou la musique de chambre et le flamenco.

    Rodrigo est enfin directeur du département musical de Radio Nacional de España et occupe dès 1939 la chaire de musique Manuel de Falla créée pour lui à l'Université de Madrid. En 1980, il reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts par le Ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports. En 1991, il est anobli par le Roi Juan Carlos I avec le titre de marquis de los Jardines de Aranjuez. Il reçoit en 1996 le Prix Prince des Asturies.

    Il meurt le 6 juillet 1999, à Madrid, deux ans après son épouse Victoria, décédée le 21 juillet 1997.

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

    Œuvres les plus connues

    Concerto d'Aranjuez pour guitare et orchestre (sa première et la plus célèbre)
    Fantaisie pour un gentilhomme pour guitare et orchestre ;
    Concerto Andaluz pour quatre guitares et orchestre ;
    Concerto Serenata pour harpe et orchestre ;
    Concerto Heroico pour piano et orchestre ;
    Concerto Madrigal pour deux guitares et orchestre ;
    Concerto pastoral pour flûte et orchestre ;
    Concerto de estio pour violon et orchestre ;
    Concerto para una fiesta pour guitare et orchestre.
    Concerto in modo galante pour violoncelle et orchestre
    Concerto como un divertimento pour violoncelle et orchestre

     

    note 20   note 20   note 20   note 30   note 20   note 20   note 20

     

    Le Concerto d'Aranjuez (Concierto de Aranjuez en espagnol) pour guitare et orchestre est une œuvre célèbre du compositeur espagnol Joaquín Rodrigo composée en 1939, lors de la dernière année du séjour à Paris du compositeur.

     

    Palais Royal d'Aranjuez

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

     

    Inspiration

    Joaquín Rodrigo a écrit 5 concertos pour guitare, celui-ci étant le premier et le plus célèbre. Comme beaucoup de compositions du musicien, il s'inspire de musique plus ancienne, ici de Domenico Scarlatti et du Padre Antonio Soler. Il s'agit d'une commande du marquis de Bolarque datant de 1938.

    Le Concierto de Aranjuez tire son nom des jardins du palais royal d'Aranjuez, initialement construit pour Philippe II d'Espagne, et notablement remanié au milieu du xviiie siècle pour Ferdinand VI d'Espagne.

    Joaquín Rodrigo a souhaité que son concerto transporte l'auditeur dans un autre espace et un autre temps. Il dit que son œuvre capture « les fragrances des magnolias, le chant des oiseaux, et les ruissellements des fontaines » du jardin d'Aranjuez.

    Joaquín Rodrigo et sa femme Victoria sont restés silencieux pendant de nombreuses années sur la création du second mouvement, ce qui permit la naissance d'une rumeur selon laquelle il serait inspiré du bombardement de Guernica en 1937. Mais finalement, dans son autobiographie, Victoria révéla qu'il s'agissait d'une évocation des jours heureux de leur lune de miel, ainsi que d'une réaction de Joaquín à la déception de sa première grossesse infructueuse. Il fut composé en 1939 à Paris.

     

    Mouvements

    Il se compose de trois mouvements et son exécution demande à peu près 20 minutes :

    **Allegro con spirito, qui est animé par un rythme vigoureux, qu'aucun des deux thèmes qu'il contient ne vient interrompre.
    **Adagio, qui est le mouvement le plus connu, et qui est un dialogue entre la guitare et des instruments solo (cor anglais, basson, hautbois, cor d'harmonie etc.)
    **Allegro gentile, qui rappelle une danse de cour, avec une combinaison de rythmes binaires et ternaires qui soutiennent un tempo vif jusqu'à la fin

     

    Première

    **La première à Barcelone en est donnée, le 9 novembre 1940, par Regino Sàinz de la Maza à la guitare, et par l'Orchestre philharmonique de Barcelone dirigé par Cesar Mendoza Lasalle.

    **La première à Madrid en est donnée, le 11 décembre 1940 au Teatro Español, avec le même soliste, de la Maza, et un orchestre dirigé par Jesús Arámbarri.

     

    note 28note 28note 28note 28note 28note 28note 28note 28

     

     

    Le concerto d'Aranjuez

    Alexandre Lagoya accompagné par l'Orchestre de l'Opéra de Monte Carlo

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

     Allegro con spirito

     

    Adagio 

     

    Allegro gentile 

     

     

     instru 12     instru 12     instru 12     instru 12     instru 12

     

     

    Alexandre Lagoya est un guitariste français né à Alexandrie (Égypte) le 29 juin 1929 et mort à Paris le 24 août 1999 (à 70 ans).

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

    Biographie

    Alexandre Lagoya, né de parents grec et italien, est célèbre au Moyen-Orient dès son plus jeune âge. Il se rend en France pour parfaire ses connaissances musicales, et c'est à Paris qu'il rencontre la guitariste Ida Presti qu'il épouse et avec laquelle il forme le duo Presti-Lagoya qui allait devenir l'un des plus grands duos de guitare du xxe siècle, de 1950 jusqu'au décès prématuré d'Ida Presti en 1967.

    Sa carrière est alors stoppée. Ce n'est que cinq années plus tard qu'il entame une intense carrière en solo ponctuée de nombreux concerts et enregistrements.

     

    Pédagogue

    Lagoya est également le fondateur de la classe de guitare au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il enseigne entre 1969 et 1994 et, à ce titre, forma de nombreux guitaristes et musiciens renommés.

     

    ref : Wikipédia

     

    guitariste 64          guitariste 64

     

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

     

     

    Joaquim Rodrigo, le concerto d'Aranjuez

    Follow me

     

     

     


              

     

    « Michel Fugain, 1971 & 1972 vidéosElvis Presley, Aloha From Hawaii 1973 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Lundi 26 Janvier 2015 à 13:38

    Coucou Georges

    Punaise ! je l'ai ce disque

    un pur plaisir .

    Merci pour ce moment

    Passes un bon lundi

    Bisous

    Nadine

    4
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:51

    Bonjour a tous

     

    Avec du retard

     

    Merci pour vos bon Vœux 2015

     

    Recevez les miens avec santé joie et bonheur

     

    Amitié Bisous Mirette

     

    3
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 10:51
    Bonjour a tous Avec du retard Merci pour vos bon Vœux 2015 Recevez les miens avec santé joie et bonheur Amitié Bisous Mirette
    2
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 09:00

    Adagio reste mon morceau favori, merci pour ce beau retour dans le passé

    amicalement

    Claude

    1
    Dimanche 25 Janvier 2015 à 02:34
    Petit passage du dimanche pour te souhaiter une bonne et douce journée amitié Mado
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :