• Pierre Vassiliu, hommage

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

     

    instru 12     instru 12     instru 12     instru 12     instru 12

     

     

    Pierre Vassiliu est un chanteur français, né le 23 octobre 1937 à Villecresnes, dans ce qui deviendra plus tard le Val-de-Marne, et mort le 17 août 2014 à l'âge de 76 ans, à Sète dans l'Hérault. Il est principalement connu pour ses chansons aux textes humoristiques, romantiques ou anti-conformistes. Parmi les plus connues figurent La Femme du sergent, Amour, amitié et Qui c'est celui-là.

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

     

     

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

     

    Biographie

    Il est le fils d'un médecin d'origine roumaine et d'une mère cuisinière et pianiste, originaire de Touraine. Lui, son frère Michel et sa sœur Anne seront bercés dans une ambiance très musicale qui les conduira tous trois à en faire leur métier (Michel étant auteur-compositeur, et Anne choriste). Accumulant les « bêtises », Pierre devra toutefois quitter la maison familiale à quinze ans.

    Au tout début des années 1950, sa passion pour le sport hippique le mène à devenir apprenti jockey et moniteur d'équitation : il fait son apprentissage à Chantilly chez Jean Laumain, entraineur de chevaux de courses pour qui il gagne six courses.

    À l'hippodrome du Tremblay, le hasard va lui permettre de rencontrer deux apprentis cavaliers, qui ne sont autres que Roger Pierre et Jean-Marc Thibault. Ceux-ci, apprenant qu'il meuble son temps libre à écrire et composer des chansons, l'entraînent hors des paddocks pour commencer à chanter ses textes, mais également ceux de Georges Brassens à « l'Écluse » et « l'Échelle de Jacob », cabarets parisiens très populaires à l'époque.

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    Carrière

    Son premier disque, Armand, sorti en 1962, est un énorme succès, et se vend à 150 000 exemplaires. Coécrit avec son frère Michel, ce titre lui ouvre les portes de l'Olympia, où il fait la première partie des Beatles. Suit une tournée de deux mois avec Françoise Hardy, Jacques Dutronc et Johnny Hallyday. Il enchaîne les tubes comme Charlotte, Ivanhoë ou La Femme du sergent (1964), censuré pour cause de guerre d'Algérie, où il sera photographe des armées.

    Son titre Qui c'est celui-là ?, sorti en 1973 et adapté de Partido alto, de Chico Buarque, a été vendu à plus de 300 000 exemplaires en quatre mois, ce qui lui permettra de vivre une quinzaine d'années uniquement avec les revenus de cette chanson. La même année, il signe la bande originale du téléfilm en quatre parties La Duchesse d'Avila, d'après Jan Potocki. Toujours en 1973, il propose la chanson J'ai trouvé un journal dans le hall de l'aéroport qui connut une bonne diffusion ainsi qu'un succès d'estime sur les ondes des radios et de la télévision françaises.

    Grand voyageur, il rapporte de ses séjours en Afrique ou en Amérique centrale des sonorités d'ailleurs. Entre 1985 et 1989, il s'installe au Sénégal, où il fonde un club de jazz. Il en profite pour écrire un scénario pour l'acteur Gérard Lanvin, racontant les tribulations d'un couple s'installant au Sénégal1. Claude Nougaro et les frères Touré Kunda auraient été de la partie, mais le film ne verra pas le jour.

    Pierre Vassiliu, hommage

    Ses textes expriment des choses diverses :

    une indifférence amusée à l'égard du monde (Qui c'est, celui-là ? , La vie ça va, Armand son premier succès de 1962),
    mais aussi un regard critique sur ce même monde (La Femme du sergent, Dangereux),
    un souci d'en rester spectateur (Film),
    des chansons aussi romantiques et tendres (Amour, amitié),
    l'admiration de certaines qualités humaines universelles (Toucouleur),
    un épicurisme et un érotisme amusant et de bon aloi (Le Pied, Nuits françaises, En vadrouille à Montpellier),
    et beaucoup de contrepèteries (Alice, Ma cousine, Mon cousin).
    Pierre Vassiliu est également apparu dans quelques films comme La Saignée (1971), What a Flash ! (1972), Périgord noir (1989).

    En 2002, il reprend avec Thallia L'Été ou est-il ?, de Boby Lapointe, sur l'album Boby Tutti-Frutti - L'hommage délicieux à Boby Lapointe.

    En 2003, il sort un CD avec des griots sénégalais, l’Orchestre Kalone, de la Casamance, région du sud Sénégal.

    Pierre a plusieurs enfants. L'un de ses fils est Dimitri Vassiliu, concepteur lumière (éclairagiste) reconnu, qui a travaillé pour de nombreux artistes français, parmi lesquels Mylène Farmer, De Palmas, Calogero, Zazie, etc.

    En 2006, il apprend qu'il est atteint de la maladie de Parkinson. Le 17 août 2014, il meurt dans un établissement médical de Sète.

     

     

     note 25note 25note 25note 25note 25note 25

     

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage     Pierre Vassiliu, hommage

     

    1962

     

    A noter le message de Georges Brassens au verso de la pochette:

    Au temps où les porteurs de message sont légion, rien n’est plus agréable que de rencontrer au détour d’un disque, un chanteur qui ne vise d’autre but que de nous amuser pour son plaisir et le nôtre.
    Pierre Vassiliu appartient à l’espèce des artistes qui veulent la joie du public et non son ennui.
    En outre, tout en plaisantant aimablement, il ne se gêne pas pour être poète.
    Longue vie à Pierre Vassiliu.

    Georges Brassens

    La femme du sergent 

    Armand

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1963

    Ronde enfantine

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1964

    A marée haute 

    Georgette

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1965

    Ivanhoé 

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1972

    Marie en provance 

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1973

    J'ai trouvé un journal dans le hall de l'aéroport 

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1973

    Qui c'est celui là ? 

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

    1974

    Les pingouins 

     

     

    Pierre Vassiliu, hommage

     

     

     

    Ref: Wikipédia

     

     

    « Les compagnons de la chanson, 1963 & 1964 vidéosPétula Clark, 1965 »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Mardi 9 Septembre 2014 à 18:51

    Bonsoir Georges .

    Très content de te revoir  . yes

    J'ignorai que ton abscence ètait liée à un problème de santé .

    J'espère que tu vas beaucoup mieux .

    Que tu vas pouvoir continuer à nous présenter de très beaux articles

    A bientôt .

    Bonne soirée .

    Daniel

    5
    Samedi 6 Septembre 2014 à 14:49

    Un petit coucou, pour te souhaiter une bonne fin de semaine,

     

    Remplie de joie santé et bonheur ,avec toute mon amitié

     

    Bisous Mirette

     

    4
    Vendredi 5 Septembre 2014 à 10:01
    Juste un petit coucou Georges .
    Je reviens en douceur après mon absence .
    J'espère que tu vas bien .
    Bisous Nadine
    3
    Lundi 1er Septembre 2014 à 12:21

    bonjour

    bon moi de septembre  en musique

    ici mistral est soleil

    bisous de faustine

    BONJOUR MES  AMIS  NOUS  SOMMES   LE...LUNDI   25  AOUT   2014   ..C  EST LA ST LOUIS    E T  A  LA  ST  LOUIS....BEN ON EVITE   DE MARCHER DANS LE  CAMBOUIS  ..RHOOO  LA LA  LOL

    2
    Jeudi 28 Août 2014 à 17:58

    Encore un artiste parti au paradis des chanteurs....

    il doit y avoir de l'ambiance....

    C'est vrai qu'il n'a pas eu le succès mérité, à part avec quelques titres très connus...

    bonne soirée

    1
    Samedi 23 Août 2014 à 09:03

    bonjour Georges

    j'espère que ce n'est qu'un au revoir  ...Et surtout que rien de grave n'est à l'origine de cette décision ?

    Décidément je crois que ce monde va mourir 

     

    Ils viennent nous voir ce matin
    Pour s'installer dans le coin
    Avec les autres pingouins,
    Eh, eh, eh, excusez-moi,
    Faut que j'vous quitte à présent,
    J'ai perdu beaucoup de temps,
    J'dois voir le soleil couchant,
    Eh, eh, et voilà pourquoi
    Dans le fond de la Provence
    Pourquoi ce jeudi matin,
    J'aime autant faire le pingouin
     
     
    Et puisque que ton monde et chanson
    Et puisque j'ai toujours chez toi chanté
    je te laisse un message en chanson
     
    MY SYMPATHIE
     
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :